Interview de Léandre Clown

Leandre Clown et GromicJe pourrais passer des heures à parler de Léandre et à faire son éloge au point de perdre toute crédibilité.

Lorsque tu parles de Léandre autour de toi, les personnes poussent un profond soupir avec un regard rêveur en disant « Aaaahhhh Léandre! »… Et elles commencent à s’emballer en s’extasiant ! 

Je ne dérogerai pas à cette coutume. Non par habitude, mais parce que mon cœur me le demande.

Humble, sincère et pure poésie, Léandre fait tomber les coeurs.

Ma rencontre avec l’un de mes héros clown a été un vrai cadeau. Lors de notre entrevue, j’ai réalisé ma chance d’avoir accès à l’un des clowns que j’apprécie le plus, de cogiter à propos des perles qu’il a partagées avec moi (et avec toi) et la joie de me trouver aux côtés d’une telle personne.

Je souhaitais initialement scinder la vidéo en plusieurs parties afin que tu puisses la digérer le plus confortablement possible et pour plus plus d’effet wow. Mais lors du montage, je me suis rendu compte que l’imperfection technique de ma vidéo (plan mal focalisé, bruit du vent, espagnole de ma part comme une vache belge, silences et liaisons) faisaient partie de la poésie du clown.

Pour regarder cette vidéo, réserve-toi 20 minutes, installe-toi confortablement, entre dans l’intimité de cette entrevue-conversation avec Léandre et clique sur « play ».

 

Dans cette entrevue, tu y découvriras:
• Comment Léandre a commencé dans le monde des clowns
• S’il faut aller dans une école pour être un clown
• À quoi il pense, lorsqu’il est sur scène?
• La philosophie de Léandre avec les volontaires du public
• Léandre, référence dans le monde clown … se définit-il lui-même comme clown?

Reste à l’écoute et profite des paroles et de la poésie de Léandre maintenant.

Je suis curieux de ta réaction.
Dis-moi ce que tu as aimé dans la vidéo et pourquoi.

Comment un organisateur de festival choisit les artistes qu’il programme

Lorsque tu as un spectacle, contacter des programmateurs est très souvent très frustrant. Beaucoup ne te répondent pas, voire même certains programment des artistes que tu considères « pas aussi bon que toi »

L’image du programmateur est très souvent vue de manière un peu dure par les artistes…et pourtant, une partie d’entre eux, une grande, a la passion de leur métier.

Le hic, c’est que très souvent il y a des dimensions que tu ne soupçonnes pas qui sont prises en compte par les programmateurs.  

Au début de ma carrière, je pensais qu’il fallait être « le meilleur » ou en tous les cas qu’il suffisait d’avoir d’excellents résultats avec le public pour tourner. Puis je me suis rendu compte, qu’à part de rares exceptions, ce n’est qu’une partie du schmilblick pour vivre de ton art, voire ce n’est même pas la partie la plus importante. Si tu veux vivre de ton art, tu dois prendre en compte d’autres dimensions que celles « artistiques » (qui très souvent est selon ton point de vue).

Lors de mon passage au Festival du Rire de Cavaillon, j’ai profité de la gentillesse et générosité de son programmateur Laurent Legras pour filmer une conversation très riche en informations.

Mon but, avec la complicité de Laurent, est de te révéler ces dimensions à prendre en compte afin que tu aies une meilleure perception de la réalité du métier pour pouvoir vraiment vivre de ton art

Honnêtement, j’aurais aimé avoir cette information au début de ma carrière.

Fais-moi savoir ta réaction.

Une leçon depuis les coulisses de « Signé Taloche »

J’ai finalement joué pour l’émission belge « Signé Taloche ». Emission qui fête sa 17e année…autrement dit, il s’agit d’un important programme dans le panorama de la télévision belge.  De plus, l’émission a été non seulement diffusée en Belgique sur la Une (RTBF), mais elle le sera aussi en France (France4) et sur TV5.

Bien que tu ne me verras que pour la diffusion en Belgique (changement de programme) il s’agissait de ma première « vraie » télévision.

Les artistes qui figurent au programme :

Les frères Taloche, Jean Lou de Tapia, Ary Abittan, Elodie Poux, Yohann Metay, Ben, Elastic, Laurence Bibot, Zidani, Cathy Immelen et…Gromic (c’est moi! L’inconnu de tous) ;0)

Dans cette vidéo, je partage à chaud et de manière un peu confuse mes premières réactions, juste après être passé sur scène, et ce en ‘’backstage’’ pendant l’enregistrement.

J’espère qu’elle te donnera une meilleure idée de ce qu’être sur scène signifie et je partagerai avec toi une leçon pour ta carrière. Et elle t’étonnera sûrement !

Prochainement, je partagerai avec toi mon passage à la télé ! ;0)

J’attends avec impatience ta réaction à ma vidéo! ;0)

Je passe à la télé!

Le mois passé, j’ai joué pour l’enregistrement de l’émission « Signé Taloche ».

Elle sera retransmise prochainement sur la RTBF (Belgique), Tv5 (Monde entier) et…peut-être bien sur FRANCE 4 aussi! ;0)

Ce fût une authentique expérience pleine de rencontres et d’agréables surprises.

Je t’en parlerai bientôt en vidéo.

Ps: L’émission devrait être diffusée dans quelques semaines. Je te tiens au courant.

 

Le clown avec Laura Herts

Gromic&Laura Herts

Donne un sacré coup de pied à ton clown.

Développe ta créativité et ton autonomie sur scène grâce à une clownesse de référence mondiale: Laura Herts.

Après m’être perdu Laura au Festival International du Clown de Vienne, car nous avions des jours de représentations différents, j’ai enfin pu la rencontrer dans un autre festival international du clown, mais aux Canaries cette fois-ci (Festival International Clownbaret).

Quel bonheur de pouvoir être l’un de ses spectateurs. L’une de ses représentations s’est jouée sous la pluie (oui, il a plu aux Canaries!). Le public, tout comme moi, est resté hypnotisé par sa talentueuse et courageuse improvisation pour s’adapter aux circonstances exceptionnelles. Un “canari” a tendance à se cacher en cas de pluie et pourtant le public est resté et a A-D-O-RÉ! Un vrai triomphe. (suite…)

3 Qualités des artistes de talent

Cet été, lors d’une tournée européenne au travers de plusieurs festivals, j’ai eu la chance de coïncider avec 4 artistes de talent reconnu. J’ai pu apprécier trois vertus qu’ils partagent …

 

(suite…)

Quelle est votre situation?

Plus que jamais notre monde nécessite de s’émouvoir et de rire…le monde a besoin d’artistes comiques de talent.

Bien que très souvent ils n’en n’ont pas conscience, je rencontre régulièrement des artistes plein de potentiel.

Cependant la grande majorité ne le travaille pas assez, ne le partage pas avec le monde et/ou se retrouve en difficultés pour se réaliser sur scène.

Si vous vous trouvez dans une situation similaire, j’aimerais trouver la forme de vous aider.

Je veux développer les services professionnels qui vous donnent le coup de pouce nécessaire pour que vous brilliez sur scène et que vous partagiez votre talent avec le monde.

Pourriez-vous m’aider à comprendre votre réalité? à connaître les problèmes que vous avez l’habitude de rencontrer sur votre chemin en tant qu’artiste comique?

Si vous êtes d’accord, cliquez ici pour répondre à mes questions.

 

À choisir : Courir après les castings VS Créer son spectacle?

D’une part, Tout artiste rêve de vivre de son art. D’autre part, choisir-casting-ou-creernotre temps et notre énergie sont limités.

Comment faire ? Quelle stratégie adopter pour rendre cette réalité possible?

Vaut-il mieux courir derrière des castings ou est-il préférable de développer ses propres projets ?

Certes, l’un n’exclut pas l’autre. De plus, aucune de ces deux stratégies n’est plus facile que l’autre.

Pourtant, la question mérite d’être posée : une stratégie est-elle plus rentable que l’autre ?

Même si je pense profondément que « tout est possible » à partir du moment où tu l’assumes, je ne te cache pas que dans ce post je suis de « parti pris ».

(suite…)

Comment trouver son nom de scène ?

ton nom de scene

Il est fort probable qu’à te poser cette question, tu seras encore dans la phase de création de ton spectacle.

Pas évident quand tu cherches encore à définir ton style.

Comment trouver un nom qui soit attractif, qui ait de la “gueule”, qui reflète ton talent et qui te donne la flexibilité nécessaire pour réaliser tes futures idées?

Il est possible que tu sois dans la recherche d’un nom qui « sonne bien »…mais, il doit « sonner bien » pour qui ?

Il est légitime de chercher un nom “idéal” qui plaise à tout le monde : ta famille, tes amis, tes collègues du métier,…
Or c’est justement lorsque tu cherches à plaire à tout le monde que finalement tu ne plais…à personne!

Si tu regardes les noms de scène de personnes plus connues, tu peux te rendre compte que ce n’était pas gagné pour eux avant d’être connu.
Et pourtant, à les lire, tu trouveras, que cela sonne bien,
cela sonne star! La clé n’est finalement pas tant dans le nom en soi, mais dans comment tu l’assumes.
Ex : Jamel Debbouze, 50 Cents,…

De plus, quand tu penses avoir trouvé ton nom de scène, il sera toujours quelqu’un qui te dira « bof » ou qui aura mieux à te proposer.
Tu peux chercher pendant des années et ne jamais trouver. Tu seras toujours dépendant de savoir si cela plaît à l’un ou à l’autre.

Bien qu’il est vrai qu’un choix “marketing” puisse t’aider dans un premier temps, ce qui va faire le succès de ton nom, c’est surtout ton art et comment tu le bouges.

L’important est d’assumer ton choix. Choisis un nom que tu as envie de défendre. Trouve-le nom qui TE plaise, cela fera déjà partie de ton style et de l’authenticité dont tu auras besoin sur scène.

Voici quelques astuces pour trouver ton nom de scène:

(suite…)

[interview] Être acteur aux USA

Devenir-acteur-aux-USA

Si tu veux faire carrière aux USA, écoute le témoignage d’une Française qui le vit actuellement.

Jack du blog DevenirActeur.fr offre son interview lucide, pertinente et répondue avec franchise sur la réalité que rencontre la comédienne

Je t’invite à écouter cette interview éclairante sur son blog:

Interview devenir acteur aux Etats-Unis

N’hésite pas à la télécharger et à l’écouter quand tu le désires.

« Gagner du temps » pour les créatifs

Gagner du temps

La vie d’un créatif varie fréquemment entre deux situations opposées : soit il se retrouve avec la sensation de n’avoir rien à faire, soit il se retrouve avec la sensation d’être débordé de projets.

Cette « injuste » distribution des activités pose certains défis au professionnel. Rares sont ceux et celles à trouver un équilibre entre ces deux situations.

Le temps semble paradoxal pour un artiste : moins il « fait », moins il dispose de temps. Plus il « fait », plus il dispose de temps. Réalité qu’il ne s’explique pas lui-même.

La sensation de ne rien avoir à faire peut se résoudre en s’établissant des objectifs et en y mettant la discipline pour les réaliser, mais comment faire pour gagner du temps lorsque nous nous sentons débordés de projets ?

Le créatif déborde très souvent d’idées et de projets que tout devient confus. Tout paraît prioritaire. Au bout du compte, l’artiste se perd et arrive à réaliser peu de choses.

Le temps est le même pour tous. Pourtant comment se fait-il que certains arrivent à faire plus que d’autres. C’est une question d’organisation. Et cette notion de devoir s’organiser pour un créatif est en général très gênante.

Bien qu’il existe plusieurs manières de catégoriser les différentes tâches que tu puisses accomplir, en voici une simple et redoutablement efficace :

(suite…)

Réussir…à ta manière!

reussirLa réussite dans le monde du spectacle est très souvent confondue avec les strasses et paillettes de la vie de star : fans, argent, gloire,…

Faut-il être une star pour considérer « réussir » dans le monde du spectacle?

Si tu regardes la différence entre le nombre de professionnels du spectacle et celui des « stars », il faut avouer qu’il y a peu de place pour tout le monde.

Cela signifie-t-il que les professionnels qui ne sont pas des stars ont «raté»?

Il existe bon nombre d’artistes de grands talents qui ne sont absolument pas médiatisés et que l’on peut considérer comme « réussissant » dans leur milieu. L’art de la scène ne passe pas qu’à la télé ou au cinéma, il passe aussi et surtout par d’autres lieux tout aussi insolites que conventionnels (théâtres, rues, hôpitaux, écoles, etc.).

D’autre part, beaucoup de grandes « stars » se plaignent de leur vie, et se retrouvent même endettées alors qu’elles ont gagnés en quelques mois ce que tu gagnerais sur toute ta vie (et encore).

Un choix se pose : qu’est-ce que « réussir » pour toi ?

(suite…)